Trophées du commerce France-Suisse: découvrez les 8 lauréats

La Chambre de com­merce et d’industrie France-Suisse (CCIFS) a remis ven­dre­di 2 février à Mon­treux ses 29e Tro­phées du Com­merce France Suisse. Par­mi les 21 fina­listes (nomi­nés), huit ont été pri­més.

 

Les lauréats

Le jury était com­po­sé de repré­sen­tants du GGBa (Grea­ter Gene­va Bern area), des CCEF (Conseillers du Com­merce Exté­rieur de la France Sec­tion Suisse), de Busi­ness France, du maga­zine éco­no­mique hel­vé­tique Bilan et de la CCIFS.

Il a ain­si décer­né ses tro­phées :

  • Prix Déve­lop­pe­ment Fran­çais vers la Suisse : Picard Suisse
  • Prix Déve­lop­pe­ment Suisse vers la France : Ama­ris
  • Prix Tra­di­tion & Savoir-Faire : Rinck
  • Prix Indus­trie & Tech­no­lo­gie : Safran Coli­brys
  • Prix Inno­va­tion : Zénith
  • Prix Déve­lop­pe­ment Durable : Char­pente Concept
  • Prix VIE (Volon­ta­riat Inter­na­tio­nal en Entre­prise) : Myriam Saa­daoui, de Babi­lou
  • Prix spé­cial du Jury : Sea­Bubbles

 

Lors des dis­cours de pré­sen­ta­tion. CRé­dit pho­to : Pho­to­ProEvent.

Les commentaires

«Ces récom­penses sym­bo­lisent de très belles réus­sites mais aus­si le mérite de leurs diri­geants, appe­lés à évo­luer dans un milieu tou­jours plus com­pé­ti­tif des­ti­né à prendre une place encore plus impor­tante dans les rela­tions bila­té­rales entre la Suisse et la France»
Alain Bar­bey, pré­sident de la CCIFS.

«Les Tro­phées CCIFS du Com­merce France Suisse récom­pensent des socié­tés dont les per­for­mances illus­trent le dyna­misme des échanges fran­co-suisses, qui sont tou­jours plus riches et intenses»
Romain Duriez, direc­teur de la CCIFS

« Au tra­vers de ses choix, le jury des Tro­phées a sou­hai­té sou­li­gner la per­for­mance éco­no­mique de ces entre­prises, mais aus­si récom­pen­ser la volon­té d’intégration, de prises de risque et d’innovation des hommes et des femmes à l’œuvre der­rière ces réus­sites »
CCIFS (com­mu­ni­qué).

 

Les rela­tions éco­no­miques France-Suisse sont anciennes, solides et en déve­lop­pe­ment. La Suisse est même deve­nue le deuxième inves­tis­seur en France. Cré­dit pho­to : Pho­to­ProEvent.

La suisse, 2e pays investisseur en France

En 2016, la Suisse est res­tée le neu­vième par­te­naire com­mer­cial de la France à l’exportation et à l’importation (et le 3e hors Union Euro­péenne), tan­dis que la France est deve­nue le qua­trième four­nis­seur (3e en 2015) et demeure le troi­sième client de la Suisse.

Les échanges com­mer­ciaux avec la Suisse ont été for­te­ment excé­den­taires (+1,267 mil­liards d’euros) après un défi­cit com­mer­cial en 2015 (- 385 mil­lions d’euros). Les expor­ta­tions ont pro­gres­sé de 10,6 % et les impor­ta­tions ont recu­lé de 1,3 %.

L’Ile de France, ain­si que les régions fron­ta­lières, ont un poids signi­fi­ca­tif (81%) dans les échanges com­mer­ciaux avec la Suisse.

EN 2017, LA SUISSE EST DEVENUE LE 2E INVESTISSEUR EN FRANCE, APRÈS LES ETATS-UNIS MAIS DEVANT L'ALLEMAGNE ET LE ROYAUME UNI.

 

A propos de la CCI France Suisse

Créée en 1894, la CCI France Suisse est un orga­nisme de droit pri­vé, recon­nu d’utilité publique qui regroupe 600 entre­prises membres et envi­ron 3000 contacts, et pour­suit deux mis­sions essen­tielles: l'animation de la com­mu­nau­té d'affaires fran­çaise en Suisse, et l'appui com­mer­cial des entre­prises fran­çaises et suisses dési­reuses de se déve­lop­per et de s'implanter sur l'un ou l'autre des mar­chés.

 

Pour valo­ri­ser les rela­tions trans­fron­ta­lières entre les deux pays, la chambre de com­merce et d'industrie France-Suisse a lan­cé, il y a déjà 29 ans, ses tro­phées du com­merce. Cré­dit pho­to : Pho­to­ProEvent.

 

A propos des Lauréats

Prix Développement Français vers la Suisse

Picard Suisse
En 1906, Ray­mond Picard crée « Les Gla­cières de Fon­tai­ne­bleau », une fabrique de pains de glace qu’il importe des Alpes par les che­mins de fer et qui per­met­taient de main­te­nir au frais les ali­ments dans des gla­cières avant l’invention et la démo­cra­ti­sa­tion du réfri­gé­ra­teur et du congé­la­teur. En 1973 l’entreprise change de pro­prié­taire et de nom « les Éta­blis­se­ments Picard » : c’est la véri­table nais­sance de Picard. A l’heure actuelle, l’entreprise détient un réseau de plus de 1200 maga­sins en France et elle est aus­si pré­sente en Ita­lie, Bel­gique, Suède, Luxem­bourg et Japon.

En 2015, l’enseigne a accor­dé sa conces­sion au groupe fami­lial Anto­li­nos pour son expan­sion en Suisse. Depuis, 6 maga­sins ont ouvert autour de l’Arc Léma­nique. La vente par inter­net et la livrai­son à domi­cile ont vu le jour en 2017. Et 2018 sera notam­ment l’année de l’approche du mar­ché Suisse alle­mand.

 

Prix Développement Suisse vers la France

Ama­ris
Le cœur de métier du Groupe Ama­ris est le conseil et l’accompagnement dans la réa­li­sa­tion de pro­jets hau­te­ment tech­no­lo­giques. L’expertise du groupe s’étend sur cinq domaines : busi­ness et mana­ge­ment ; tech­no­lo­gies inter­net et sys­tèmes d’information (IT/IS) ; télé­com­mu­ni­ca­tions ; ingé­nie­rie et hautes tech­no­lo­gies ; bio­tech­no­lo­gies et phar­ma­ceu­tiques.

Créé en 2007 avec d’emblée une vision inter­na­tio­nale et trans­fron­ta­lière (avec, à l’époque, des bases à Genève, Lyon et Londres), le groupe dis­pose à pré­sent de 65 bureaux dans le monde et vise, à fin 2018, 5000 employés et les 250 mil­lions d’euros de chiffre d’affaires.

 

Prix Tradition & Savoir Faire:

Rinck Inté­rieurs
Rinck (Paris) est une entre­prise d’architecture inté­rieure dont la sin­gu­la­ri­té est d’intégrer des ate­liers de pro­duc­tion. Avec des racines qui remontent à 1841, Rinck puise sa créa­ti­vi­té dans une connais­sance patri­mo­niale des lan­gages de l’ornement. L’atelier d’architecture inté­rieure et de déco­ra­tion maî­trise les réper­toires clas­siques pour mieux jouer avec leurs codes. Rinck réunit dans un même lieu les prin­ci­pales spé­cia­li­tés de l’artisanat fran­çais : les bureaux d’études, les ate­liers de boi­se­rie et ceux d’agencement inté­rieur sont dotés d’un outil de pro­duc­tion moderne. Une solu­tion clé en main au ser­vice de créa­tions com­plexes et sur-mesure.

 

Prix Industrie & Technologie:

Safran Coli­brys SA
Safran est un groupe fran­çais et inter­na­tio­nal, lea­der dans la four­ni­ture de sys­tèmes et d’équipements sur les mar­chés de l’aéronautique et de la défense. Safran Coli­brys (Yver­don-les-Bains) est sa divi­sion active dans le déve­lop­pe­ment et la fabri­ca­tion de cap­teurs MEMS iner­tiels. Elle est renom­mée au niveau mon­dial pour ses accé­lé­ro­mètres de haute per­for­mance.

La rela­tion entre Safran et Coli­brys, alors spin-off du Centre suisse d'électronique et de micro­tech­nique (CSEM), remonte à plus de 15 ans, pen­dant les­quels Coli­brys s’est affir­mé comme un four­nis­seur incon­tour­nable de Safran. Elle a débou­ché en 2013 sur le rachat de la socié­té deve­nue Safran Coli­brys.

Safran s’est impo­sé comme le lea­der euro­péen, et l’un des trois lea­ders mon­diaux, dans le domaine de la navi­ga­tion iner­tielle. Dans ce domaine, les MEMS repré­sentent une tech­no­lo­gie d’avenir, per­met­tant de réduire la taille, le poids et la consom­ma­tion des sys­tèmes, et appe­lée à rem­pla­cer en par­tie les tech­no­lo­gies tra­di­tion­nelles méca­niques ou optiques.

 

De gauche à droite : Geof­froy, Beha­ghel, Mana­ging direc­tor Suisse d’Amaris; Nico­las Prince, Res­pon­sable d’exploitation de Picard Suisse; Myriam Saa­daoui, Char­gée de mis­sion de Babi­lou; Camille Duval, Direc­trice Babi­lou; Romain Duriez, Direc­teur de la CCIFS; Alain Bar­bey, Pré­sident de la CCIFS; José­phine Thé­bault, Direc­trice des opé­ra­tions de Sea­bubbles; Valé­rie Redron, CEO Safran Coli­brys; Phi­lippe Bouillant, Res­pon­sable du déve­lop­pe­ment com­mer­cial de Rinck inté­rieurs; Patrick Jaron, Direc­teur géné­ral de Zénith; Tho­mas Buchi, PDG de Char­pente Concept. Cré­dit pho­to : Pho­to­ProEvent.

 

Prix Innovation

Zenith
Marque emblé­ma­tique de l’horlogerie hel­vé­tique, Zenith a été créée en 1865, au Locle, par Georges Favre-Jacot, par­fois pré­sen­té comme l’inventeur de la manu­fac­ture hor­lo­gère (tous les métiers sous le même toit). Répu­tée pour ses chro­no­graphes à haute fré­quence et ses méca­niques de très grande pré­ci­sion, l’entreprise, filiale du groupe LVMH depuis près de 20 ans, vient de lan­cer (2017) un méca­nisme inno­vant, en syner­gie avec Tag Heuer et Hublot, autres marques du groupe LVMH. La montre Defy Lab, fonc­tionne avec un oscil­la­teur mono­bloc en sili­cium mono­cris­tal­lin, qui ne néces­site ni réglage, ni lubri­fi­ca­tion avec huile, ni assem­blage d’un quel­conque nombre de com­po­sants ordi­nai­re­ment essen­tiels au fonc­tion­ne­ment. Cet oscil­la­teur est en outre insen­sible aux champs magné­tiques, à la gra­vi­té ou la tem­pé­ra­ture.

 

Prix Développement Durable

Char­pente Concept
Char­pente Concept est une entre­prise d’ingénierie en construc­tion et plus par­ti­cu­liè­re­ment spé­cia­li­sée dans la mise en valeur et le desi­gn du maté­riau bois. Fon­dée en 1991, la socié­té est née de cette idée que l’étude et l’ingénierie doivent sub­ve­nir au desi­gn. Aujourd’hui elle se com­pose de 30 col­la­bo­ra­teurs répar­tis dans 5 agences (Genève, Morges, Nax, Saint-Pierre-en-Fau­ci­gny, Paris) et est deve­nu le plus grand bureau d’ingénierie bois de l’Europe Fran­co­phone.

Pas­sion­nés, inves­tis, com­pé­tents et en per­ma­nente veille tech­no­lo­gique, les col­la­bo­ra­teurs de l’équipe agissent dans les dif­fé­rentes étapes d’un pro­jet construc­tif, avec le même engoue­ment pour la réa­li­sa­tion de vil­las et de bâti­ments, que d’ouvrages d’art.

« Il y a deux décen­nies, lorsque nous par­lions de construc­tions en bois à nos clients, la plu­part trou­vaient cette idée sau­gre­nue. 27 ans plus tard, ce maté­riau est deve­nu fon­da­men­tal dans la notion même de déve­lop­pe­ment durable», com­mente Tho­mas Büchi, maître char­pen­tier diplô­mé, fon­da­teur et pré­sident.

Prix V.I.E :

Myriam Saa­daoui – Babi­lou
Le Groupe Babi­lou expé­ri­mente pour la pre­mière fois la mise en place d’une mis­sion de volon­ta­riat inter­na­tio­nal en entre­prise avec Myriam Saa­daoui. Avec l’acquisition de la socié­té suisse Cap Canaille, ges­tion­naire de crèches bilingues, le groupe fran­çais Babi­lou compte désor­mais 6 crèches en Suisse. Pour déve­lop­per la noto­rié­té du groupe, la créa­tion du ser­vice mar­ke­ting et com­mu­ni­ca­tion au sein de la filiale était deve­nue une néces­si­té. En choi­sis­sant Myriam Saa­daoui pour rele­ver ce chal­lenge, la filiale suisse a pu béné­fi­cier de ses connais­sances de l’entreprise et du sec­teur, puisqu’elle était pré­cé­dem­ment char­gée de créer de nou­velles struc­tures pour le groupe en France. Créer le site inter­net, ani­mer les réseaux sociaux, orga­ni­ser des évè­ne­ments ou encore recher­cher des par­te­naires consti­tuent son quo­ti­dien. Une pros­pec­tion appro­fon­die lui a per­mis de créer pas moins d’une dizaine de par­te­na­riats afin de pro­po­ser aux familles des ate­liers gra­tuits d’éveil musi­cal, de yoga, ou encore de rug­by pour tout-petits. En 2018, elle orga­ni­se­ra 15 évè­ne­ments pour les crèches Babi­lou dans toute la Suisse fran­co­phone.

 

Prix spécial du jury

Sea­bubbles
Anders Bring­dal et Alain Thé­bault, res­pec­ti­ve­ment cham­pion du monde de planche à voile et navi­ga­teur sont à l’origine des Sea­Bubbles (Paris).

Ils ont ima­gi­né un bateau « zéro bruit, zéro vague et zéro émis­sion » capable de s’élever à une cin­quan­taine de cen­ti­mètres au-des­sus de l’eau afin de moder­ni­ser le trans­port flu­vial et lacustre.

A leurs yeux, le futur de la mobi­li­té vient de l’eau, une voie natu­relle et his­to­rique au cœur des villes trop long­temps sous-esti­mée et cette tech­no­lo­gie, mise au ser­vice du grand public est le seul mode de trans­port sans aucun impact, dis­po­nible dès aujourd’hui. Avec Sea­Bubbles, ils sou­haitent rendre les cours d’eau acces­sibles à tous, tout autour du globe, et ain­si flui­di­fier la mobi­li­té des cita­dins.

 

Crédit photo pour photo de Une : PhotoProEvent

A lire aussi :

Les Tro­phées du com­merce France-Suisse 2018, c’est ven­dre­di 2 février

Par­ta­gez cet article sur vos réseaux sociaux !

Publicité

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*