Quelle déclinaison locale pour le plan de soutien régional à l'artisanat ?

artisanat

La chambre de métiers, la Région et la Banque Populaire unissent leurs efforts pour accompagner les artisans.

Com­ment le plan régio­nal de 36 mil­lions d'euros en sou­tien à l'artisanat et à l'économie de proxi­mi­té sera-t-il décli­né dans le dépar­te­ment ? Ce plan com­prend trois volets, au pre­mier rang des­quels figure un “Prêt arti­san à taux zéro” de 10 mil­lions d'euros sur trois ans. « Ce prêt sera mobi­li­sé sur l'ensemble du ter­ri­toire à par­tir du 2 mai », a annon­cé Sté­pha­nie Per­nod-Beau­don, vice-pré­si­dente du conseil régio­nal délé­guée à la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle et à l'apprentissage, lun­di 23 avril. « Celui-ci inter­vien­dra à hau­teur de 20 % du finan­ce­ment total, avec un plan­cher de 3 000 euros et un pla­fond de 20 000 euros, sur une durée de 60 mois, en accom­pa­gne­ment du déve­lop­pe­ment ou de la digi­ta­li­sa­tion des entre­prises, a com­plé­té Marc Lopez, direc­teur de sec­teur de la Banque Popu­laire Auvergne-Rhône-Alpes. Notre éta­blis­se­ment attri­bue le prêt à taux zéro, mais les 80 % res­tant peuvent être octroyés par d'autres banques, notam­ment la Banque Popu­laire Bour­gogne-Franche-Com­té qui couvre habi­tuel­le­ment le dépar­te­ment de l'Ain. L'objectif est que le dis­po­si­tif soit le plus simple pos­sible pour les arti­sans. Le risque est garan­ti à hau­teur de 50 % par la Région et 50 % par la Soca­ma, socié­té de cau­tion mutuelle de la Banque Popu­laire. Et nous ne fac­tu­rons pas de frais de dos­sier. La Chambre de métiers est l'interlocuteur unique. De notre côté, nous nous enga­geons sur une réponse dans les trois jours, pas seule­ment sur le prêt à taux zéro mais sur l'intégralité du finan­ce­ment. Cette enve­loppe a un effet levier à 50 mil­lions d'euros. Nous espé­rons trai­ter 1 000 dos­siers sur la période. »

Développement

Du côté de la Chambre de métiers et de l'artisanat de l'Ain, on sou­haite que ce prêt à taux zéro soit orien­té prio­ri­tai­re­ment vers les pro­jets de déve­lop­pe­ment. « Nous ne vou­lons pas concur­ren­cer les pla­te­formes d'initiative locale qui font déjà un très bon tra­vail sur la créa­tion et la reprise d'entreprises. En déve­lop­pe­ment, cer­tains caps dif­fi­ciles à pas­ser jus­ti­fient que nous inter­ve­nions », estime Vincent Gaud, son pré­sident.

Au-delà du Prêt arti­san, le plan pré­voit la pour­suite des aides directes dont l'enveloppe est por­tée à 2 mil­lions d'euros. Ce dis­po­si­tif concerne toutes les com­munes de moins de 2 000 habi­tants et fusionne avec l'aide de 500 000 euros aux points-relais de La Poste, adop­tée en décembre 2016. Cette fusion per­met aux por­teurs de pro­jets de ne dépo­ser qu'un seul dos­sier, auprès de la CMA.

Évolutions

Enfin, un “Contrat région arti­san” d'un mon­tant de 1,5 mil­lion d'euros est mis en place pour accom­pa­gner des opé­ra­tions de conseil, en accom­pa­gne­ment sur des thé­ma­tiques clés comme le numé­rique ou le déve­lop­pe­ment à l'international. « Les entre­prises arti­sa­nales ont besoin d'évoluer, mais ne sont pas tou­jours struc­tu­rées pour le faire. Qui mieux que les chambres de métiers peut les accom­pa­gner ? La Région nous recon­naît ce rôle. Et nous en sommes ravis », se réjouit Vincent Gaud. Sur ce volet, la Région sou­haite épau­ler 1 700 entre­prises.

« Les déci­sions du conseil régio­nal ont été prises après sept à huit mois de tra­vail avec l'ensemble des CMA d'Auvergne-Rhône-Alpes, d'abord pour faire un diag­nos­tic des accom­pa­gne­ments exis­tants, puis pour défi­nir les dis­po­si­tifs qui cor­res­pondent le mieux aux besoins des arti­sans », a rap­pe­lé Sté­pha­nie Per­nod-Beau­don. Le plan aujourd'hui pré­sen­té se veut donc conçu pour l'artisanat, par l'artisanat.


Projets

En 2017, les aides directes du conseil régio­nal dont l'enveloppe est aujourd'hui por­tée à 2 mil­lions d'euros, ont déjà per­mis d'accompagner 110 pro­jets d'investissement arti­sa­naux et com­mer­ciaux à hau­teur de 800 000 euros.


Par Sébas­tien Jac­quart

Par­ta­gez cet article sur vos réseaux sociaux !

Publicité

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*