Le Mont-Blanc, sous “haute protection”

Quand on évoque le Mont-Blanc, on a (trop) sou­vent ten­dance à ne consi­dé­rer que son som­met mythique et haut lieu de l’alpinisme. Mais ce ter­ri­toire, à bien des titres excep­tion­nel, est éga­le­ment une terre d’espaces natu­rels pro­té­gés consti­tués en par­tie de réserves natio­nales recon­nues pour leur diver­si­té. Un patri­moine sur lequel veillent jalou­se­ment les col­lec­ti­vi­tés, conscientes de son attrait et de l’intérêt de le pré­ser­ver, et d’autres orga­nismes comme le Centre de recherches sur les éco­sys­tèmes d’altitude (Créa), qui en fait son labo­ra­toire à ciel ouvert pour l’éternité. Des réserves natu­relles, entre val­lées et som­mets S’il est des espaces pro­té­gés … [lire la suite]
Bon­jour, pour accé­der à ce conte­nu, vous devez être abon­né Pre­mium.
Pour vous abon­ner, cli­quez ici : Abon­ne­ment Pre­mium (maga­zines papier + les hors-séries + outils web pre­mium).
Si vous êtes déjà client Pre­mium, veuillez vous iden­ti­fier : Je m'identifie.

INSCRIPTION NEWSLETTER