L'édito de Myriam Denis : "Un coup d'œil dans le rétro"

Qu’en dites-vous ? Cette année 2017 aura décidément marqué un tournant, un virage même, tant pour notre économie mondiale, nationale et locale, que pour nombre de nos entreprises, y compris la nôtre.

Myriam Denis

Les fris­son­ne­ments d’une reprise éco­no­mique dont les contours se des­si­naient l’année der­nière se sont fait encore davan­tage sen­tir en 2017. Jusqu’à par­ler, enfin, d’une véri­table crois­sance. Pas par­tout, pas pour tous, c’est une évi­dence. Du che­min reste encore à par­cou­rir. Mais si l’on consi­dère l’année dans son ensemble, force est de consta­ter que les chiffres et les res­sen­tis ont été plu­tôt au beau fixe. En témoignent, dans ce numé­ro spé­cial, nos pages rétros­pec­tives, tri­mestre par tri­mestre, qui ana­lysent pour vous les grandes ten­dances de cette année. Les entre­prises quant à elles ont visé l’excellence, l’innovation et ont cher­ché à rele­ver le pari d’une reprise, en fai­sant tout pour res­ter dans la course. Nous avons mis à l’honneur cer­taines d’entre elles dans nos pages. Cette année a éga­le­ment été carac­té­ri­sée par de nom­breux mou­ve­ments dans notre dépar­te­ment, à la chambre de com­merce et d’industrie, ou au conseil dépar­te­men­tal, pour ne citer qu’eux. Il a fal­lu faire des choix et qua­torze per­sonnes ont été mises à l’honneur, par­mi toutes celles dont nous aurions vou­lu vous par­ler ! Enfin, celles pour qui cette année n’aura été que défis per­ma­nents par tou­jours rele­vables, demeurent les col­lec­ti­vi­tés. Elles ont été – et sont tou­jours – prises en tenaille par la loi NOTRe et de sérieuses coupes dans leurs dota­tions, mais éga­le­ment par la néces­si­té de réa­li­ser tou­jours plus d’économies en par­ti­ci­pant (lar­ge­ment) à la réduc­tion des défi­cits publics et la volon­té de per­sé­vé­rer dans leurs inves­tis­se­ments.

Pour l’Éco de l’Ain, 2017 fut éga­le­ment une année par­ti­cu­liè­re­ment riche et dense. Avec nos 30 ans d’économie dans l’Ain, notre démé­na­ge­ment qui se pro­file, l’intégration de nou­veaux pro­fes­sion­nels… Nous essayons de nous ins­crire, à notre niveau et à vos côtés, dans cette ten­dance que l’on espère rela­ti­ve­ment pros­père et en tout cas pérenne.

« Les fris­son­ne­ments d’une reprise éco­no­mique dont les contours se des­si­naient l’année der­nière se sont fait encore davan­tage sen­tir en 2017. Jusqu’à par­ler, enfin, d’une véri­table crois­sance. »

Un numé­ro spé­cial rétro, c’est l’occasion de regar­der der­rière soit pour un bilan. 2017, année d’élection avec l’arrivée d’Emmanuel Macron au pou­voir, chan­ge­ra irré­mé­dia­ble­ment la donne. 2017, dont le contexte inter­na­tio­nal s'oriente vers de plus en plus de repli sur soi est éga­le­ment une ten­dance qu’il fau­dra prendre en compte pour pré­pa­rer l’avenir. Car fina­le­ment, c’est bel et bien à cela que sert cet exer­cice : regar­der en arrière, ana­ly­ser d’où l’on vient, quel che­min on a pu par­cou­rir, doit per­mettre de se pro­je­ter, d’imaginer l’avenir, de rêver à la construc­tion de quelque chose d’encore meilleur.

Tel­le­ment de grands enjeux nous attendent ! Ils sont pro­téi­formes, se nomment inno­va­tion, crois­sance (verte), numé­rique… Sans oublier l’éthique, cette valeur fon­da­men­tale qui fera cer­tai­ne­ment toute la dif­fé­rence.

En atten­dant de vous retrou­ver autour de ces grands enjeux, toute notre équipe vous sou­haite, ain­si qu’à vos proches, de très belles fêtes de fin d’année.

Myriam Denis

Rédac­trice en chef adjointe
m.denis@eco-ain.fr

 La rétro 2017 par Faro

Par­ta­gez cet article sur vos réseaux sociaux !

Publicité

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*