Lamberet investit aussi pour la R&D

Lamberet SR2

En complément de son article du 14 juin sur les investissements de Lamberet à Saint-Cyr-sur-Menthon, l'Éco s’attarde sur la politique de R&D de l’entreprise.


Cet article est un additif de l'article paru dans l'Éco de l'Ain du 14 juin. Il vous est exceptionnellement proposé à titre gratuit. Pour avoir accès à l'intégralité des articles de l'Éco de l'Ain, ainsi que ses suppléments et hors-série, c'est ici.


Par­mi les dif­fé­rents inves­tis­se­ments réa­li­sés ces trois der­nières années et inau­gu­rées le 7 juin, par Lam­be­ret, sur son site de Saint-Cyr-sur-Men­thon, figurent une salle de for­ma­tion à des­ti­na­tion des per­son­nels de l’entreprise comme ceux de ses clients, ain­si qu’un nou­veau pla­teau de R&D. « Nous exer­çons un métier un peu schi­zo­phrène dans la mesure où la même équipe tra­vaille sur les petits et les gros véhi­cules, sou­rit Gwe­naël Tuet, direc­teur études et ser­vices. Nous plan­chons sur la per­for­mance ther­mique, sur l’optimisation du poids de nos équi­pe­ments, notam­ment pour répondre aux exi­gences de la régle­men­ta­tion, sur l’aérodynamisme pour, notam­ment, les éco­no­mies de car­bu­rant et sur ce que nous appe­lons la e-mobi­li­ty. Il s’agit alors de trai­ter les pro­blé­ma­tiques d’électrification, par exemple pour la Kan­goo équi­pée d'une pile à com­bus­tible que nous avons pré­sen­tée récem­ment, ou pour notre pro­jet de pro­duc­tion d'électricité sur les essieux. Les effec­tifs de notre bureau d'études ont aug­men­té de 20 % pour atteindre 15 per­sonnes, à la fois pour acqué­rir de nou­velles com­pé­tences et pour répondre aux besoins de notre stra­té­gie “Easy to”. Nous décli­nons en effet sur nos gammes, le concept “Easy to make” pour faci­li­ter la vie des opé­ra­teurs, “Easy to use” pour sim­pli­fier le tra­vail des chauf­feurs, “Easy to main­tain” pour réduire les temps d'immobilisation des véhi­cules et “Easy to connect” pour répondre à une demande nais­sante de connec­ti­vi­tés des véhi­cules, notam­ment à tra­vers des cap­teurs pour le contrôle de l'ouverture des portes, le contrôle de la tem­pé­ra­ture ou encore, la géo­lo­ca­li­sa­tion. »

Capteurs

La semi-remorque SR2 Super­Ci­ty et son essieu arrière direc­tion­nel pour faci­li­ter les manœuvres en ville illus­trent à mer­veille cette capa­ci­té d'innovation. Le modèle pré­sen­té lors de l'inauguration (pho­to ci-des­sus) était équi­pé de cap­teurs pour contrô­ler la pres­sion des pneus qui peuvent être regon­flés auto­ma­ti­que­ment via le sys­tème de com­pres­sion des sus­pen­sions. Quant au hayon, il était pour­vu d'une porte dérou­lante sur vérins pneu­ma­tiques. Et il est pos­sible de rendre toutes ces options auto­nomes, fonc­tion­nelles même quand la remorque n'est pas atte­lée.

Lamberet triporteur
Le bureau d'études de Lam­be­ret tra­vaille aus­si bien sur des gros que sur des petits véhi­cules. Ici, un vélo tri­por­teur fri­go­ri­fique pour la livrai­son sur le der­nier kilo­mètre.

À lire sur le même sujet :

Par­ta­gez cet article sur vos réseaux sociaux !

Publicité

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*