L'édito de Myriam Denis : "Le monde à l'en vers"

Quelques lignes de poésie, pour des mots sur une tragédie : Un attentat, brutale façon, d’anéantir sa partition.

Myriam Denis

J’ai vu l’enfant
Secoué, et trem­blant.
J’ai vu l’enfant,
Lar­moyant, et hur­lant

Sur son père.
Ou plu­tôt son cer­cueil
Bien­tôt en terre,
Le plon­geant dans le deuil.

Com­ment tra­duire
Un tel acte, cette folie
Qui sans mot dire
Leur aura coû­té la vie ?

Com­ment se dire
À quel point aujourd’hui
Ces tra­gé­dies
Peuvent sur­ve­nir ?

Le drame frap­pait,
Injuste et si cruel.
Un monde en paix
Est-il arti­fi­ciel ?

En atten­dant
Quelques rimes viennent
Peut-être, aidant
À for­mu­ler cette peine.

Fina­le­ment,
Ç’aurait pu être vous,
Ou moi, vrai­ment.
Dans ce monde un peu fou…

 

Myriam Denis

Rédac­trice en chef adjointe
m.denis@eco-ain.fr

L'intelligence artificielle vue par Faro

Par­ta­gez cet article sur vos réseaux sociaux !

Publicité

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*