Bugey Sud inaugure enfin son Actipôle

Actipôle du Haut-Bugey, inauguration

L’intercommunalité se dote d’une nouvelle zone de 7 ha, avec sa pépinière, son hôtel d’entreprise et de nombreux services.

« Cette belle réa­li­sa­tion mixte, ter­tiaire et arti­sa­nale, vou­lue par la com­mu­nau­té de com­munes Bugey Sud, voit aujourd’hui le jour sur un site magni­fique. Elle répond à la volon­té des élus d’assurer un déve­lop­pe­ment éco­no­mique à ce ter­ri­toire, à tra­vers les éco­tech­no­lo­gies et les nou­velles tech­no­lo­gies », a com­men­té Jean-Paul Blanc, maire de Viri­gnin, lors de l’inauguration, ven­dre­di 29 sep­tembre, de l’Actipôle du Bugey. Une zone de 7 ha, plus 15 ha pos­sibles en exten­sion en direc­tion du port, qui a voca­tion à accueillir des entre­prises sen­sibles aux thé­ma­tiques de l’environnement, de l’eau et des nou­velles technologies.

Services

Sur ces espaces, l’intercommunalité a fait construire deux édi­fices pour accueillir des boîtes en créa­tion ou en déve­lop­pe­ment : La Toile, un bâti­ment ter­tiaire de 700 m2 sur deux niveaux pro­po­sant 25 bureaux à par­tir de 9 m2, avec une pépi­nière et un hôtel d’entreprises, et La Fabrique, 1 360 m² de locaux d’activité répar­tis en sept ate­liers, dont trois réser­vés à la pépi­nière, de 142 à 262 m². L’ensemble pro­pose de nom­breux ser­vices. On y trouve des espaces de cowor­king et espaces de détente accueillants, une salle de visio­con­fé­rence, une salle de réunion, une salle évé­ne­men­tielle, une micro­crèche d’entreprise et dif­fé­rents par­te­naires de la créa­tion et de l’accompagnement éco­no­mique : Bugey Sud Entre­prendre, la pla­te­forme Ini­tia­tive Bugey, le club d’entreprises Bugey Déve­lop­pe­ment, la coopé­ra­tive d’activités Ain Geste d’Avenir et une per­ma­nence de la CCI de l’Ain.

Actipôle, espaces de coworkingTrois entre­prises se sont ins­tal­lées au sein de La Toile dès l’ouverture, le 1er sep­tembre : Imag’In Créa­tion, agence de publi­ci­té et web, l’Atelier 129, agence de com­mu­ni­ca­tion digi­tale — deux struc­tures tel­le­ment habi­tuées à tra­vailler ensemble qu’elles par­tagent les mêmes bureaux —, et Eurex, cabi­net d’expertise comp­table. Elles ont été rejointes, le 2 octobre, par une entre­prise de net­toyage, Inno­vis. Enfin, un arti­san chauf­fa­giste est par ailleurs déjà ins­tal­lé sur La Fabrique.

« Offre complète »

Cette construc­tion, d’un mon­tant de quelque 3 M€, a reçu le sou­tien de l’État à hau­teur de 450 000 euros via la Dota­tion d’équipement des ter­ri­toires ruraux (DETR), de la Région à hau­teur de 350 000 euros et du Dépar­te­ment à hau­teur de 150 000 euros. « Il est capi­tal pour le pre­mier dépar­te­ment indus­triel de France de sou­te­nir l’initiative éco­no­mique, de faci­li­ter les implan­ta­tions, les déve­lop­pe­ments et l’investissement », a jus­ti­fié le pré­sident du conseil dépar­te­men­tal, Jean Deguer­ry. « Avec l’Actipôle, des freins éco­no­miques sont levés, a ajou­té la dépu­tée Olga Giver­net. Votre offre est com­plète et vous avez là un for­mi­dable outil au ser­vice du rayon­ne­ment du ter­ri­toire. » Pour la sous-pré­fète de l’arrondissement de Bel­ley, Pas­cale Pre­vei­rault, c’est même « le pro­jet qu’il fal­lait sur le ter­ri­toire qu’il fal­lait ». Un ter­ri­toire au car­re­four de l’Ain et de la Savoie, a-t-elle rappelé.


Par Sébas­tien Jacquart

Actipôle, salle de réunion

INSCRIPTION NEWSLETTER

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*