L’Agence économique régionale sur les rails

Laurent Wauquiez et Jean-Dominique Sénard, au lancement de l'agence économique régionale

Bras armé du conseil régional en matière d’économie et d’emploi, ce nouvel outil instruira l’ensemble des aides sur ces sujets.

Por­tée sur les fonts bap­tis­maux jeu­di der­nier, l’Agence éco­no­mique Auvergne-Rhône-Alpes sera désor­mais la porte d’entrée des entre­pre­neurs régio­naux sou­hai­tant sol­li­ci­ter l’appui de la Région pour mener à bien un pro­jet.

Les ambi­tions sont clai­re­ment affi­chées. « Notre objec­tif est d’être dans les deux meilleures régions de France en termes d’emploi. Nous vou­lons faire d’Auvergne-Rhône-Alpes, la région modèle de l’entrepreneuriat, de l’emploi et de l’innovation éco­no­mique en France et en Europe », a annon­cé Laurent Wau­quiez, pré­sident du conseil régio­nal lors de la pré­sen­ta­tion de ce nou­vel outil. Sa voca­tion est d’être au ser­vice de toutes les entre­prises, des PME aux grands groupes en pas­sant par les ETI, pour créer de l’emploi, notam­ment en déve­lop­pant l’apprentissage.

"FAIRE D’AUVERGNE-RHÔNE-ALPES, LA RÉGION MODÈLE DE L’ENTREPRENEURIAT, DE L’EMPLOI ET DE L’INNOVATION ÉCONOMIQUE EN FRANCE ET EN EUROPE."

Pour réus­sir son pari le pré­sident Laurent Wau­quiez entend « fédé­rer ». Cette agence copré­si­dée par Jean-Domi­nique Sénard, pré­sident du groupe Miche­lin, va donc adop­ter une gou­ver­nance et un mode de fonc­tion­ne­ment ou coha­bi­te­ront des chefs d’entreprise, les réseaux consu­laires, les repré­sen­tants de l’enseignement supé­rieur et de la recherche, mais aus­si ceux des col­lec­ti­vi­tés locales et des pôles de com­pé­ti­ti­vi­té et clus­ters. « Tous les pays qui ont réus­si à résor­ber le chô­mage ont des modèles fon­dés sur des par­te­na­riats public-pri­vé comme celui que nous créons ici », assure Jean-Domi­nique Sénard. « L’objectif est de fédé­rer ins­ti­tu­tion­nels et forces éco­no­miques au sein d’une struc­ture agile », résume Laurent Wau­quiez. Tous les dos­siers dépo­sés par les entre­prises sol­li­ci­tant un accom­pa­gne­ment de la Région pas­se­ront donc par cette agence qui dis­tri­bue­ra chaque année quelque 100 mil­lions d’euros d’aides directes et devrait aider bon an mal an 10 000 entre­prises.

Agir au plus près des territoires

Sorte de gui­chet unique, cet outil qua­li­fié d’“agence tout-en-un” par la Région agi­ra sur l’emploi à tra­vers la for­ma­tion et l’apprentissage, mais aus­si sur l’innovation, sur l’investissement ain­si que sur le déve­lop­pe­ment à l’international, un enjeu clé pour le déve­lop­pe­ment éco­no­mique régio­nal. « Aujourd’hui, l’international fait l’objet d’actions dis­per­sées de la part de nom­breux acteurs qui doivent gagner en effi­ca­ci­té et en lisi­bi­li­té, c’est à cela que l’agence éco­no­mique va remé­dier en fédé­rant toutes les forces du ter­ri­toire », explique le pré­sident de la Région.

Tour­née vers l’international, l’Agence éco­no­mique Auvergne-Rhône-Alpes, dont le nom est appe­lé à évo­luer pour être plus lisible hors des fron­tières, n’en res­te­ra pas moins très ancrée loca­le­ment. Si son siège sera basé à Lyon, chaque dépar­te­ment dis­po­se­ra d’au moins une antenne locale au sein de laquelle les chefs d’entreprise trou­ve­ront des experts qui les accom­pa­gne­ront sur la durée. L’idée est bien de créer un outil visible, opé­ra­tion­nel et proche des entre­pre­neurs pour les aider à concré­ti­ser leurs pro­jets en pre­nant en compte les spé­ci­fi­ci­tés et les enjeux de chaque ter­ri­toire.

À en croire les fon­da­teurs de ce bras armé éco­no­mique, per­sonne ne sera oublié, même si l’objectif est bien de mettre l’accent sur le sec­teur indus­triel. L’acte fon­da­teur de l’Agence éco­no­mique régio­nale a été signé le 18 mai au siège du conseil régio­nal à Lyon. Sa décli­nai­son opé­ra­tion­nelle va main­te­nant s’organiser dans chaque ter­ri­toire afin de pou­voir se mettre très rapi­de­ment au ser­vice des entre­prises auver­gnates et rhô­nal­pines.


200

Deux cents per­sonnes devraient tra­vailler au sein de l’Agence éco­no­mique Auvergne-Rhône-Alpes, dont une majo­ri­té basée dans les 10 antennes dépar­te­men­tales.

10

10 M€ seront alloués au bud­get de fonc­tion­ne­ment de l’agence qui dis­tri­bue­ra 100 mil­lions d’euros d’aides par an.


Par Fran­çoise Sigot

Par­ta­gez cet article sur vos réseaux sociaux !

Publicité

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*